Finistère : six ans de prison requis pour une agression sexuelle sur une adolescente de 14 ans

A l’époque âgée de 14 ans, en avril 2017, la victime avait été abordée par un homme d’une trentaine d’années à Quimperlé, dans le Finistère. Accusé de l’avoir agressée sexuellement, ce dernier a été jugé par le tribunal de Quimper, jeudi 17 mars. Six ans de prison ont été requis.

L’agresseur était absent lors de l’audience, puisqu’il a, selon les informations de Ouest-France, disparu de la circulation quelques jours seulement après l’agression. D’origine étrangère, il a fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français en 2019 et des doutes subsistent encore concernant son identité.

Une jeune fille en souffrance

Lors des débats, la victime a été décrite comme une jeune fille en souffrance, fragilisée par une relation difficile avec son père et le harcèlement scolaire qu’elle subissait à l’époque, en raison de sa dyslexie.

Ce jour d’avril 2017, elle avait accepté de suivre celui qui, dans la rue, l’avait interpellée pour lui dire qu’il la trouvait belle. L’agresseur l’avait alors conduite dans son appartement, dont il a verrouillé la porte avant de déshabiller l’adolescente et de l’agresser sexuellement.

A son retour à l’école, la victime avait dénoncé un viol, mis en doute par ses propres parents. En l’absence de preuves médicales formelles, les faits ont ainsi été requalifiés en agression sexuelle. Un préjudice pour lequel l’avocat de la jeune fille, Ronan Garret, a demandé 8.000 euros d’indemnisation.

De son côté, le procureur a requis six ans d’emprisonnement à l’encontre de l’accusé, qui reste pour l’heure introuvable. L’affaire a été mise en délibéré et le verdict devrait être prononcé dans les prochains jours.