Guerre en Ukraine : Chelsea autorisé à vendre des billets mais pas à toucher les recettes

Chelsea, qui s’est vu imposer plusieurs restrictions, a été autorisé à vendre certains billets à ses supporters.

Un peu de soleil dans le ciel des Blues. Les sanctions à l’encontre du club de Londres, qui est en vente suite à l’obligation de l’oligarque russe Roman Abramovich de quitter le navire pour ses liens avec Vladimir Poutine – qui a lancé une attaque contre l’Ukraine -, ont été allégées ce jeudi.

Ainsi, l’interdiction de vente de billets a été partiellement levée par le gouvernement britannique. Désormais, Chelsea peut vendre des tickets pour les déplacements en Premier League, pour les matchs de Ligue des Champions, de FA Cup et les rencontres de sa section féminine. Déjà une première bonne nouvelle pour les champions d’Europe et du monde en titre.

Reste qu’en contrepartie, pour le moment, Chelsea ne pourra pas toucher les recettes de la billetterie, qui passeront directement par la Premier League avant d’être redistribuées.

«Chelsea a demandé et la Premier League a accepté que les recettes soient données à des œuvres de charité pour aider les victimes de la guerre en Ukraine. Les bénéficiaires seront annoncés prochainement, après avoir consulté le club, a expliqué un porte-parole du club à Sky Sports. Pour l’heure, seuls les abonnés, ainsi que les fans ayant acheté des places avant les restrictions, avaient le droit d’assister à des matchs à Stamford Bridge. Désormais, le stade devrait sonner moins creux, puisque les visiteurs seront également les bienvenus lors des matchs de championnat.»

A noter que le ministre des sports britannique, Nigel Huddleston a confié que le gouvernement «a travaillé dur pour s’assurer que le club puis continuer à jouer au foot tout en s’assurant que les sanctions contre le régime continuent à être maintenues.» Un fonds de 36 millions d’euros, pour les dépenses jusqu’à la fin de la saison, devrait aussi être attribué au club en attendant le rachat.

source: Guerre en Ukraine : Chelsea autorisé à vendre des billets mais pas à toucher les recettes