Jordan Bardella : «Retirer les entreprises françaises de Russie c’est se tirer une balle dans le pied»

Invité de Laurence Ferrari dans la Matinale de CNEWS ce jeudi 24 mars, Jordan Bardella, président du Rassemblement national, est revenu sur les sanctions contre Moscou et sur les entreprises françaises qui suspendent leurs activités en Russie.

«Je pense que retirer les entreprises françaises de Russie c’est se tirer une balle dans le pied et s’appliquer une forme de double peine car en même temps on organise la faillite et le sabotage de notre activité économique et d’une partie du chiffre d’affaires d’entreprises françaises en Russie et puis surtout on enrichit la Russie», a-t-il souligné.

Jordan Bardella prend l’exemple de l’entreprise Total, qui a cessé une partie de ses activités en Russie à la suite des pressions reçues. «Lorsque Total se retire, on laisse en réalité des infrastructures qui vont bénéficier à la Russie et qui vont enrichir la Russie», estime-t-il.

Jordan Bardella craint un rapprochement russo-chinois

Celui qui remplace Marine Le Pen à la tête du Rassemblement national souligne par ailleurs que les retraits d’entreprises françaises du territoire russe vont entraîner un rapprochement entre la Chine et la Russie. 

«Est-il prudent, de pousser une alliance entre l’usine du monde qu’est la Chine et le premier exportateur de matières premières qu’est la Russie, de pousser le plus grand pas du monde avec le pays le plus peuplé du monde, de pousser à une alliance militaire peut-être demain entre la Russie et la Chine qui deviendrait la première puissance mondiale ?», interroge ainsi Jordan Bardella. 

Le député européen du RN ne s’oppose pas aux sanctions envers la Russie, «qui sont nécessaires», mais estime que si trop de sanctions sont prises la France regrettera d’avoir «renforcé l’autonomie stratégique de la Russie en la rendant encore plus puissante tout en ayant organisé la faillite de nos propres groupes». 

Une «sonnette d’alarme que tire Leroy Merlin», qui subit des pressions pour cesser ses activités en Russie.