Loïk Le Priol, principal suspect du meurtre de Martin Aramburu, interpellé en Hongrie

Le militant d’extrême droite Loïk Le Priol, soupçonné d’avoir tiré sur l’ex-rugbyman argentin Federico Martin Aramburu, a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi en Hongrie.

Agé de 27 ans, Loïk Le Priol, ancien militaire dans la marine, a été interpellé par la police hongroise près de la frontière avec l’Ukraine, selon le parquet de Paris.

Le jour du meurtre, l’ancien membre du syndicat étudiant d’extrême droite Groupe Union Défense (GUD) était dans l’un des groupes du «différend» qui a eu lieu dans un bar du 6e arrondissement de Paris. 

Séparé par les employés de l’établissement, Loïk Le Priol est revenu à bord d’une Jeep et était accompagné d’une autre personne. Les deux hommes ont tiré des coups de feu en direction de l’ex-rugbyman argentin. Il aurait également exhibé un brassard de police.

Un complice recherché et une femme interpellée

Mardi, une femme de 24 ans a été mise en examen pour «complicité d’assassinat» et placée en détention provisoire. Elle a été interpellée samedi 19 mars. Elle est suspectée d’être la conductrice du véhicule. Dans le même temps, le deuxième homme, qui serait également militant d’extrême droite, est toujours recherché.