Mort d'Yvan Colonna : Emmanuel Macron appelle «au calme et à la responsabilité»

Le président de la République Emmanuel Macron a appelé ce mardi «au calme et à la responsabilité» en Corse après la mort d’Yvan Colonna, en assurant que des «conséquences» en seraient «tirées».

Le chef de l’Etat a salué, sur France Bleu, «l’esprit de responsabilité» des élus de l’île parce que, «dans ce contexte, le plus important est que le calme se maintienne» au lendemain du décès du militant indépendantiste, après trois semaines de coma suite à son agression à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône) par un codétenu radicalisé.

Emmanuel Macron a également apporté ses condoléances à la famille du nationaliste corse, ainsi qu’aux proches du préfet Erignac, assassiné en 1998 par Yvan Colonna, qui purgeait une peine de réclusion à perpétuité à cet effet.  

«Un homme est mort. C’est grave, un rapport a été demandé et des conséquences en seront tirées. On ne peut pas laisser, dans nos prisons, un tel geste être commis», a expliqué le président. 

Devant la montée des violences sur l’île de beauté ces dernières semaines, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’était rendu mercredi et jeudi derniers sur place pour parvenir à un retour au calme. 

De nombreux lycéens se sont retrouvés ce mardi devant leurs établissements pour protester contre cette agression, en hommage à cette figure nationaliste mais également en scandant des messages indépendantistes.