Nadine Morano à propos de la «remigration» : «Je ne crois pas en une immigration zéro»

Nadine Morano, conseillère politique de Valérie Pécresse, est revenue ce mercredi 23 mars dans la Matinale de CNEWS sur la proposition d’Eric Zemmour de créer un ministère de la «remigration».

«Moi, je ne crois pas en une immigration zéro, comme lui», a-t-elle souligné.

Questionnée par Laurence Ferrari sur la nouvelle mesure proposée par le candidat à la présidentielle, Nadine Morano se veut plus modérée : «Je pense qu’il faut une immigration choisie, contrôlée». Selon elle, il faudrait se positionner entre Emmanuel Macron qui «propose une France où toutes les portes sont ouvertes» et Eric Zemmour qui est dans l’optique d’une «France totalement fermée».

Elle propose alors de «négocier et de conditionner nos aides au développement pour les pays qui n’ont pas la maîtrise de l’immigration chez eux», qui «ne reprennent pas leurs ressortissants venus illégalement». 

La nouvelle proposition d’Éric Zemmour fait polémique

Ce 21 mars, sur le plateau d’M6, le candidat de Reconquête a annoncé vouloir mettre en place un «ministère de la remigration». Si cette proposition fait écho à celle de Nicolas Sarkozy en 2007, Eric Zemmour explique : «Remigration, ça veut dire, retour des immigrés qui ne sont pas acceptés en France, ça veut dire les clandestins, puis les délinquants, les criminels, puis les fichés S étrangers. On peut imaginer 100.000 renvois par an.(…) Le ministère aura des moyens, il aura des charters, on fera des vols collectifs». 

Pour Eric Zemmour, ce n’est pas de la radicalisation mais de la détermination. Pointé du doigt car utilisé par le mouvement identitaire, le terme «remigration» a créé un clivage au sein même de l’extrême droite. Marine Le Pen a par exemple déclaré ne pas être en accord avec cette proposition.

source: Nadine Morano à propos de la «remigration» : «Je ne crois pas en une immigration zéro»