Pourquoi le tournesol est devenu le symbole de soutien à l’Ukraine face à l'invasion russe

Aux premiers jours de l’invasion russe en Ukraine, une vidéo a marqué les réseaux sociaux. Elle montrait une Ukrainienne, demandant aux soldats russes de glisser des graines de tournesol dans leurs poches afin que les fleurs poussent sur le sol ukrainien après leur mort. Hautement symbolique en Ukraine, cette fleur est aujourd’hui utilisée partout dans le monde, en signe de soutien.

Ces fleurs jaunes sont cultivées en Ukraine depuis le milieu du XVIIIe siècle et le pays représente plus de la moitié des exportations mondiales d’huile de tournesol. On retrouve la couleur jaune de ce dernier sur le drapeau national, mais aussi dans la campagne et les villages ukrainiens, où il pousse en abondance. Ses graines sont en outre une collation appréciée des habitants.

[embedded content]

Ce n’est pas la première fois que cette fleur aux allures de soleil est utilisée comme symbole de paix en Ukraine. Selon les informations du Time, en juin 1996, les ministres de la Défense américain, russe et ukrainien avaient planté des tournesols à la base de missiles de Pervomaysk, dans le sud du pays, pour célébrer l’abandon des armes nucléaires par l’Ukraine.

Vingt-six ans plus tard, la Russie et l’Ukraine sont cette fois-ci en guerre mais le tournesol, lui, reste un emblème. Ainsi, il figurait sur la manche droite de la robe de Jill Biden le 1er mars dernier, lors du discours sur l’état de l’Union donné par son mari, le président américain Joe Biden. Quelques jours auparavant, le 28 février, la première dame des Etats-Unis était aussi apparue en public avec un masque décoré d’un tournesol.

La fleur a été brandie en divers endroits du monde, lors de manifestations de soutien à l’Ukraine. Les tournesols ont notamment fleuri au Mexique, au Venezuela, au Canada, aux Etats-Unis, en Angleterre et jusqu’en Corée du sud, parant le globe d’une éclatante couleur jaune. Celle de la résistance.

source: Pourquoi le tournesol est devenu le symbole de soutien à l’Ukraine face à l'invasion russe