Un géant agricole aux pieds d’argile

Deuxième surface agricole au monde, l’Inde est le premier producteur mondial de lait, de sucre, de thé, et le deuxième de blé, de riz, et de fruits et légumes, derrière la Chine. La part de l’agriculture dans le PIB décroît rapidement de 42 % au début des années 1970 à 17 % aujourd’hui, mais le secteur demeure le premier employeur du pays (43 % des salariés).

En plus d’une faible productivité, liée à la taille des exploitations, et à la mécanisation peu développée, l’agriculture indienne est très vulnérable aux changements climatiques, du fait notamment de son exposition à la mousson.

La mousson est un phénomène saisonnier de régime de vent persistant qui souffle au-dessus de vastes régions intertropicales de l’océan vers le continent en été où il apporte des précipitations excessivement abondantes.

En 2021, après un an de manifestations, le gouvernement indien a décidé d’abandonner un projet de libéralisation du secteur agricole. Il espérait faire monter les prix en supprimant les tarifs minimums d’achats garantis par l’État sur certaines cultures.

lien source : Un géant agricole aux pieds d’argile